Accueil Mascarin

LA COLLECTION MASCARIN

ISSN : 0993-4316

 

L'histoire des pays de la Mer des Indes, filles des grandes compagnies marchandes et qui constituent la France d'hier ou d'aujourd'hui.

 

L'aventure des Compagnies des Indes ? Trois siècles d'errances tumultueuses souvent tragiques et d'élargissement fécond de la sphère de production : de 1602, avec la création de la Compagnie Unifiée des Indes Orientales pour l'exploitation du commerce d'Orient, à 1856 avec l'extinction de la dernière compagnie anglaise.

 

 

ARS Terres Créoles  B P 90211 97493 STE CLOTILDE CEDEX

Directeurs de publication : Mario Serviable, Jean Alby

 

TROIS OBJECTIFS

 

° A la Réunion et dans la région du Monde du Capricorne, faire connaître à des populations insulaires, oublieuses et orphelines d'un grand projet de société originale, la partie générique d'un passé commun.

 

° Faire connaître aux Français et aux francophones des latitudes tempérées, la partie tropicale, maritime et lointaine de l'Histoire de France.

 

° Contribuer à faire de la Réunion, avec d'autres partenaires, à terme, la capitale mondiale du livre de la Compagnie des Indes.

 

LA GESTE FRANCAISE AUX SECHELLES

(Prix Mascareignes 1989)

 

Guy LIONNET

 

 

Les principales îles de l'archipel des Séchelles ont été découvertes pour la France en 1742 par Lazare Picault. Il les surnomme île d'Abondance et île des Palmes. Française depuis la prise de possession en 1756 par Nicolas Morphey, l'archipel sera définitivement habité depuis 1770. Cet ouvrage retrace avec couleur et passion le roman d'amour entre la France et les Séchelles : les premières rencontres, les débuts d'une vie commune, la rupture et les retrouvailles.

N° 1                                     132 pages 12 €

 

 

 

Haut de page

LES MEMOIRES IMAGINES DE JEAN BAPTISTE QUEAU DE QUINSSY DERNIER COMMANDANT FRANCAIS AUX

SECHELLES

 

Guy LIONNET

 

Jean Baptiste Quéau de Quinssy arrive aux Séchelles le 9 Septembre 1793 comme agent civil et commandant de l'archipel. Il capitule sept mois plus tard devant l'escadre anglaise de Newcome. Ce qui aurait dû sonner le glas carrière devient le début d'une aventure épique. Ilva se jouer des Anglais et restera en poste pendant 18 ans encore. Cet aristocrate va servir le Roi, la Révolution, le Consul et l'Empereur avec le sentiment de toujours servir la France.

 

N° 2                                     132 pages 12 €

 

 

 

Haut de page

LE DIVIN MARCHAND

 

(Relation de la Compagnie Française des Indes Orientales, 1664)

 

François CHARPENTIER

 

La création de la Compagnie Française des Indes Orientales est un moment fondamental de l'histoire de France. En 1664, Colbert propose un grand dessein économique et une ambition culturelle planétaire à la France en affirmant sa vocation extra-européenne. C'est le temps de l'opulence et du plein-emploi. C'est également la première grande audace européenne depuis les Croisades, l'Europe partant à la conquête du grand marché mondial en ordre dispersé

 

N° 3                                     112 pages 12 €

 

 

Haut de page

HISTOIRE DES INDES ORIENTALES

(1668)

 

Souchu de RENNEFORT

 

Histoire des Indes Orientales "concernant outre l'établissement de la Compagnie de France, diverses particularités du pays très remarquable".

Après la fin du premier rêve madécasse, l'auteur analyse l'échec de la Compagnie des Indes Orientales. Exorcisant les malheurs : le naufrage de la Vierge de Bon Port, la mort de Beausse et de Caron, il fait des propositions de relance : "l'entreprise du rétablissement à Madagascar sera confiée à un commandant de mérite, d'expérience et de réputation". De Rennefort fait acte de candidature et verse cet ouvrage à son dossier.

Ce texte rarissime de 1668 aura une portée cachée : elle va en fait justifier la colonisation de Mascarin, l'actuelle Bourbon. Ce que Rennefort courtisan et "carriériste" n'avait pu prévoir".

 

N° 4                                        416 pages 12 €

 

 

Haut de page

BOURBON ANGLAISE OU LA CORRESPONDANCE D'ABERCROMBY

 

Mario SERVIABLE - Jean ALBY

 

La conquête des îles françaises de la Mer des Indes fut l'œuvre de Sir John Abercromby. Il s'y attacha avec minutie et détermination. Sa correspondance a le mérite d'éclairer cette période tumultueuse de l'occupation anglaise de Bourbon. Ces lettres retrouvées à Bombay, permettent aux chercheurs et au grand public de mieux comprendre la chute de la France de l'Océan Indien

 

N° 5                                        152 pages 12 €

 

 

 

Haut de page

RECUEIL DE QUELQUES MÉMOIRES SERVANT D'INSTRUCTION POUR L'ÉTABLISSEMENT DE L'ISLE D'EDEN

1689

 

Marquis Henri DU QUESNE

 

Après la révocation de l'Édit de Nantes le 22 octobre 1665, certains responsables protestants décident secrètement de s'emparer de l'Isle Mascarin ou Bourbon pour y fonder une république huguenote. Pour convaincre les candidats à l'émigration, Du Quesne publia à Amsterdam en 1689 un petit volume in-12 qui décrivait l'île mystérieuse (connue sous le nom de code île d'Éden) comme un paradis terrestre.

Par la démarche et le style, ce document est l'ancêtre de toutes les brochures touristiques sur la Réunion.

 

N° 6                                        82 pages 12 €

 

 

 

Haut de page

LE PERE LEVADDEUR

 

Mgr Alexandre LEROY

 

Vie exemplaire d'un réunionnais vertueux et héroïque ! Né dans une famille bourgeoise le 15 février 1811, il se rangera du côté des pauvres et des exclus pour s'opposer à l'esclavage des Noirs dans son pays.

Il deviendra Supérieur-Général de la Congrégation du Saint Esprit et du Saint Cœur de Marie en 1881? Il meurt le 17 janvier 1882.

 

N° 7                                        222 pages 12 €

 

 

Haut de page

MÉMOIRE

Pour servir à la connaissance particulière de chacun des habitants de l'Isle Bourbon

1710

 

Antoine BOUCHER

 

Boucher règle ses comptes avec la société bourbonnaise de ce début di 18ème siècle. Dans cette galerie de portraits venimeux, rares sont ceux qui échappent à la vindicte de ce gouverneur. Le nègre est plus noir que le Diable. Les esclaves sont à comptabiliser avec le bétail. Les "mulâtres, les presque blancs" et les basanés ne sont guère épargnés. Boucher est-il bien dans sa peau ?

 

N° 8                                        336 pages 12 €

 

 

Haut de page

LE VOYAGE A LA RÉUNION

1877

 

Charles LEAL

 

La Réunion à la fin du 19ème siècle est la première destination touristique de l'Océan Indien. Curieux et curistes, voyageurs et villégiaturistes pratiquent peu ou prou le tourisme thermal, le tourisme climatique ou le tourisme culturel.

Dans la tradition des récits de voyage à la mode de Dumas, le journaliste mauricien LEAL nous fait partager autant ses passions d'homme cultivé et de gentleman accompli que son engouement pour le "sol béni de la patrie de Parny, de Bertin, de Lacaussade et de Leconte de Lisle". Tout est dit avec ce charme mauricien qui allie le bon goût français et le raffinement "british".

 

N° 9                                        300 pages 12 €

 

 

Haut de page

VOYAGE AUX COLONIES ORIENTALES

1822

 

Auguste BILLIARD

 

Un autre classique très rare de la littérature de voyage ! Sous forme de lettres au Comte de Montalivet, Billiard, haut-fonctionnaire en poste à Bourbon et voisin de la trop fameuse Mme Desbassyns dresse un tableau minutieux de la société des iles de France (devenue Maurice) et de Bourbon (qui deviendra La Réunion au début du 19ème siècle). Le souvenir de Parny est encore vivace au Bernica.

 

N° 10                                        294 pages 12 €

 

 

Haut de page

LE RAVENALA

1772

 

Abbé de LAPORTE

 

Texte terminé à Visapour le 30 octobre 1741 et mis à jour par l'auteur. Cet ouvrage rarissisme parut à Paris chez Cellot. Il retrace le voyage dans cet Océan Indien, objet, depuis Sindbad de tous les rêves et de toutes les convoitises

 

N° 11                                        280 pages 12 €

 

 

Haut de page

HISTOIRE DE LA GRANDE ISLE DE MADAGASCAR

1657

 

Étienne FLACOURT

 

Flacourt né à Orléans en 1607 fut nommé commandant de Madagascar en 1648. Parmi les nombreux ouvrages qu'il consacra à la Grande Ile (dont un catéchisme et un dictionnaire de mots malgaches), signalons son Histoire de la Grande Isle de Madagascar dont l'impression fut terminée le 16 octobre 1657. On lui a reproché d'avoir dépeint Madagascar trop en beau afin d'encourager l'établissement des français et d'avoir calomnié les habitants pour faire excuser son autoritarisme. Ouvrage à lire et à conserver précieusement.

 

N° 12                                        310 pages 12 €

 

 

Haut de page

L'ISLE DE France

1839

 

Ferdinand Magon de ST ELIER

 

L'Histoire de l'étoile et la clef de la mer des Indes : L'Isle de France, la future Ile Maurice par le premier historien natif de l'Océan Indien. Il donne la réplique à Bernardin de Saint-Pierre et rappelle l'épopée française dans la mer des Indes.

 

N° 13                                        236 pages 12 €

 

 

 

ISBN : 2-90 85 78–22-0

Haut de page

SIDNER OU LES DANGERS DE L'IMAGINATION

1803

 

Barthélémy HUET DE FROBERVILLE

 

C'est le premier roman en français paru dans l'hémisphère austral. S'apparentant à Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre et au Werther de Goethe, Sidner est un roman épistolaire de 71 lettres relatant les péripéties d'une idylle amoureuse impossible.

 

N° 14                                        192 pages 12 €

 

 

 

ISBN : 2-90 85 78–26 3

Haut de page

COUSER VENUS

1761

 

Abbé A. G. PINGRÉ

 

En 1761, l'Académie des Sciences chargea l'Abbé Pingré, astronome de la Marine d'observer le passage de la planète Vénus dans l'Océan Indien. Il s'installa à Rodrigue, scruta le ciel et arpenta les eaux et les terres rodriguaises.

Récit de ce voyage.

 

N° 15                                        124 pages 12 €

 

 

 

ISBN : 2-90 85 78–23 9

Haut de page

VOYAGE AUX MASCAREIGNES D'UN CRÉOLE AMOUREUX

1846 – 1847

 

T FEUILLADE DE CHAUVIN

 

Lettres du gouverneur créole Henry Hubert Delisle à sa femme Ameline. Une relation épistolaire habitée par l'absence et par l'attente. Transports amoureux et exaltation religieuse : c'est la période triomphale du romantisme.

 

N° 16                                        86 pages 12 €

 

 

 

ISBN : 2-90 85 78–36 0

Haut de page

ROSE DES VENTS

Journal de madame Rose de Saulces de Frécynet : Voyage de l'Uranie autour de monde

1817 – 1820

 

Ce journal qui conte la campagne de l'Uranie (1817 – 1820) a été écrit par Rose de Saulces de Frécynet pendant le voyage sous la forme d'une confession intime à son amie Caroline. Il n'a été publié qu'une fois en 1927 par Charles Duplomp et on n'en a tiré que 500 exemplaires. C'est le récit d'une aventure passionnante autour du monde par la jeune épouse de Louis de Frécynet, qui, ne voulant pas se séparer de son mari, se déguisa en homme pour tromper les autorités et gagner le bord. Sa narration contient des observations à la fois ethnologiques et sociales et des anecdotes contées avec beaucoup de sel du point de vue féminin.

 

N° 17                                        221pages 12 €

 

 

 

ISBN : 2-90 85 78–44 -1 ISBN : 99903-0-235-9

ISSN : 0993-4316

Haut de page

LA RÉUNION AU TEMPS DU CHEVAL

Voyage de Louis Simonin en 1861

Texte établi et présenté par Mario Serviable

 

C'est le récit d'un séjour de trois mois (28 mars – fin juin 1861) de la seule grande colonie française de la mer des Indes, au mitan du second Empire, par un "Européen" cultivé, à pieds, à cheval, en diligence et en barque. Treize ans après l'abolition de l'esclavage, La Réunion s'apprête à basculer dans la monoculture sucrière, négligeant café, épices, coton et cacao du vieux pays Bourbon. On y construit le port de Saint Pierre, "le premier qu'aura la Réunion",; personne ne pense au train qui révolutionnera le quotidien à partir de 1882. Simonin y vécut en "nabab" dans un pays où l'on pouvait encore faire fortune.

 

N° 18                                        80 pages 12 €

 

 

ISBN : 2-90 85 78–69 7

ISSN : 0993-4316

Haut de page

Mascarin 19 1ère de couv

VOYAGE AU PAYS DES ANGES VISITEURS

Fragments d'une histoire du tourisme à La Réunion

 

Valériance Serviable et Mario Serviable

 

Le tourisme, c'est une histoire particulière avec la géographie. Elle s'articule autour du désir d'espace et d'ailleurs et dans un combiné de consommation et de civilisation. Mise en tourisme depuis 1841 par la grâce d'un poète de 20 ans, La Réunion fut la première destination de l'océan Indien aux XIXè siècle avant le tout-balnéaire. Cet ouvrage est un inventaire sous forme d'hommage pour amatir les reflets d'une destination rendue clinquante par un trop-plein de mots et de clichés. Le titre est emprunté à un autre poète créole, Leconte de Lisle, compagnon de route du premier touriste de La Réunion : Baudelaire.

 

N° 19                             119 pages  12 €

 

 

ISBN : 978-2-908578-86-7

ISSN : 0993-4316

Haut de page

Un réunionnais dans la Grande guerre 1

UN RÉUNIONNAIS DANS LA GRANDE GUERRE

Quelques notes et souvenirs (1914 – 1918)

 

Charles FOUQUE

 

Trois sons de cloche, c’est le départ. On se serre les mains, on s’enlace dans des « sourires qui pleurent ». Alors que les parents et les amis regagnent les quais, les partants se bousculent aux bastingages, véritables grappes humaines dans les cordages, au gaillard d’avant, partout d’où l’on peut encore crier un adieu, agiter le mouchoir, le chapeau.

 

N° 20                             86 pages  12 €

 

 

ISBN : 978-2-908578-92-8

ISSN : 0993-4316

Haut de page

mascarin20-correspondance

CORRESPONDANCE

Philibert Marragon

 

Sous la direction de Jean Alby

 

Ce petit texte de Marragon illustre avec justesse la prise de défense des intérêts des habitants de Rodrigues et le rejet des étrangers qui exploitent sans vergogne la richesse de l’île.

 « Quant à la prospérité de votre commerce, il n’est pas l’ordre de l’asseoir sur la ruine d’habitans attachés à un sol, dont les avantages leur appartiennent par leur droit de domicile et non à des étrangers. Je m’expliquerai plus amplement sur ce point… »

 

N° 21                             100 pages  12 €

 

 

ISBN : 978-10-92898-12-5

ISSN : 0993-4316

Haut de page